Accueil » L’hypnose et les états modifiés de conscience

L’hypnose et les états modifiés de conscience

Les états de conscience modifiés sont des états cérébraux accessibles à tous. Ils modifient subjectivement la perception que nous avons de nous même et du monde qui nous entoure. La distorsion du temps (l’impression que le temps s’écoule différemment) est l’une des caractéristiques principales d’un Etat Modifié de Conscience (EMC). Ils sont une fonction naturelle de notre cerveau tout comme le sommeil ou l’éveil. On parle d’ailleurs de « transe commune quotidienne » pour désigner ces nombreux moments où nous rêvons, où nous sommes « ailleurs », « dans les nuages », « dans la lune »… Cette conscience subjective allant à l’encontre de tout raisonnement objectif est pour moi la cause du manque d’intérêt pour la science de toutes les disciplines les utilisant.

Néanmoins, l’expansion croissante du domaine des neurosciences depuis une quinzaine d’années a permis de vérifier par l’imagerie cérébrale que l’état d’hypnose en modifiait le fonctionnement.

Plus précisément, c’est la zone du néo-cortex qui est la partie la plus récente de notre cerveau (moins de 100 millions d’années d’évolution) qui serait la plus modifiée par cet état. C’est le siège de notre conscience et de notre pensée.

Quand on comprend que la roue a été découverte et utilisée bien avant l’arrivée de PI et des mathématiques, il est compréhensible que nombre de disciplines utilisent ces états depuis des centaines voir des milliers d’années sans pour autant qu’elles soient entièrement définies par les sciences. On retrouve dans l’histoire humaine des traces de « soin par la parole » remontant à près de 6000 ans. En occident, le mot hypnose lui est bien plus récent, il a été inventé par James BRAID en 1841. Il vient du grec Hypnos qui était le dieu du sommeil, gardien de la nuit et père de Morphée.

Dans nombre de cultures comme l’hindouisme, amérindienne, chinoise, les EMC sont utilisés notamment sous forme de méditation. Dans la médecine traditionnelle chinoise ainsi que dans l’ayurveda considérée par l’OMS comme « la mère de toute les médecines », les EMC sont largement utilisés. Leurs approches de la santé se faisant sur une conception de la santé de l’homme dite Holistique (corps, esprit et symptômes ne faisant qu’un) contrairement à la médecine conventionnelle dite allopathique où la personne est dissociée de son symptôme, il est donc compréhensible qu’elle utilise moins les possibilités des EMC.

Dans notre culture, la sophrologie, la relaxation, la méditation, l’EMDR et bien sûr l’hypnose sont les disciplines les plus connues, faisant appel à ces EMC.

1 commentaire pour “L’hypnose et les états modifiés de conscience”

  1. Retour de ping : Qu'est-ce qu'une émotion? - Nicolas Vermeiren Hypnothérapeute à Cholet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *